Histoire du MMA

mma au jeux olympiques 2020

Origine du Mixed Martial Arts

Tout d’abord l’histoire du MMA comme celle des sports de combat tire son origine dans l’instinct de survie, phénomène animalier. Tout être humain sait se battre, c’est quasi instinctif de savoir se défendre lorsque sa vie est jeu.

Le Mixed Martials Arts est un dérivé de plusieurs arts martiaux regroupés par catégorie, pieds-poings et lutte. Tous ces arts martiaux ont très certainement un lien avec les sports de combat antique tels que le pugilat, la lutte et le pancrace antique.

C’est pourquoi j’ai d’abord décidé de vous parler de ces sports de combat prenant place pendant les fameux Jeux Olympiques de la Grèce Antique. Selon les écrits c’est Thésée le premier à utiliser la lutte comment un art, il parait également comme le créateur du pancrace. Le pugilat antique comparable à de la boxe anglaise avec néanmoins de grosse différence avec la boxe de nos jours car le pugilat n’avait ni round, ni catégorie, ni ring. Les mains étaient enfermées dans le ceste, gants fait de lanières en cuir parfois garnis de lamelles de plomb. Il y avaient peu de ko, mais dans la plupart des combats, ils souffraient de blessures graves et sanglantes. Le pugilat était décrit comme beaucoup plus violent que le pancrace ou la lutte. Le pancrace combine à la fois la lutte et le pugilat deux règles, l’interdiction de mettre un doigt dans l’oeil et les morsures. C’est la dernière discipline de combat à apparaitre aux Olympiades. Il n’y a aucun trace historique dans les écrits d’Homère ni dans les oeuvres littéraires de cette époque( V siècle avant JC). Un combat de pancrace antique pouvait se terminer de deux manières par KO ou par abandon. Les Spartiates, formidable peuple guerrier par excellence, ne pratiquaient pas cette discipline pour une simple et bonne raison qu’il était inconcevable d’abandonner dans l’esprit spartiate. Le personnage le plus célèbre pratiquant le pancrace antique fut Hérakles( Hercules). Pythagore fut également excellent au pugilat, il remporta toute les épreuves junior lors de son adolescence.

Milon de Crotone petit fils de Pythagore, fut l’un des plus célèbre athlète de la Grèce antique avec le premier titre junior aux jeux Olympiques. Sa force était légendaire, on raconte qu’il arrivait à broyer des pommes a mains nues, de briser un bandeau sur son front rien qu’avec ses veines. On raconte également qu’il s’était astreint dès son adolescence à porter un jeune taureau chaque jour jusqu’à la croissance complète de l’animal, il fut alors capable aux Olympiades devant tout une foule de porter un jeune taureau sur ses épaules et ensuite après l’avoir assommer de le manger entier au cours de la journée. Malgré ces exercices violents et fatigants, le Crotoniate parvint à un âge assez avancé. Errant un jour dans une forêt, il aperçut un énorme chêne que des bûcherons avaient essayé de fendre sans y parvenir. N’écoutant que son antique valeur, Milon tente d’écarter les fentes de l’arbre ; malgré ses efforts, les deux parties du tronc se resserrent automatiquement sur ses mains prises comme dans un étau. Impossible de se dégager. Il avait trop présumé de sa vigueur et devint la proie des loups de la forêt.

Source : Emile Genest, Contes et légendes mythologiques, Nathan, 2007

Les premières compétitions de MMA sont apparues il y a un peu plus de 20 ans. C’est donc une discipline très récente comparé aux arts martiaux qui ont plusieurs centaines d’années. Cependant la légalisation du MMA n’est pas approuvée dans tous les pays. Voir l’article sur la légalisation du MMA.

2 commentaires pour Histoire du MMA

  1. Animal extreme dit :

    Très intéréssant cet article, en effet les grque pratiquée déjà des sport de combat libre, nul n’était choqué surement du à la brutalité de l’époque.

  2. Chichi Kadri dit :

    Mma est meilleurs sport fight comba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à  venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.